Projet de recherche

État de la situation et conséquences de l’expulsion de logement à Bruxelles

Bru-Home est un projet de recherche financé par Innoviris.brussels et développé par Cosmopolis (VUB) et IGEAT (ULB), visant à mieux comprendre la problématique de l’expulsion de logement à Bruxelles.

Dans le sillage de la crise mondiale des prêts hypothécaires subprimes, les taux élevés d’expulsions dans les villes américaines ont attiré l’attention internationale sur la problématique de l’expulsion de logement. La crise financière qui a suivi a également provoqué une vague d’expulsions sur le continent européen, comme le montre les exemple emblématiques d’Espagne et de Grèce. La Belgique, et en particulier Bruxelles, n’est pas restée étrangère à cette tendance alarmante. Aujourd’hui encore, la capitale européenne est confrontée à une grave pénurie de logements abordables, à un manque flagrant de logements sociaux et à une augmentation du sans-abrisme. En outre, la crise de la Covid-19 renforce davantage les préoccupations relatives aux problèmes de (non-)logement à Bruxelles. Non seulement parce que le logement joue un rôle clé dans la stratégie de lutte contre la pandémie, mais aussi parce que la crise économique qui s’ensuit risque de mettre un nombre de ménage croissant face à la menace d’expulsion. Malgré cette réalité, la recherche empirique sur les expulsions de logements à Bruxelles est pratiquement inexistante. Cette étude vise à combler cette lacune en cartographiant le territoire inexploré des expulsions et en analysant leurs impacts sur la vie urbaine bruxelloise. Il s’agit de rendre visible l’extrême précarité du logement et de tenter de faire la lumière sur cette problématique actuellement « non-détectée », en utilisant une méthode de recherche combinant la collecte et l’analyse de données quantitatives, l’analyse des politiques, des entretiens qualitatifs et de l’ethnographie. Cette recherche contribue ainsi à une meilleure compréhension des processus et mécanismes liés à la paupérisation à Bruxelles, mais aussi aux débats universitaires internationaux sur la mobilité résidentielle et les expulsions.

Mots clés

Expulsions de logements, Bruxelles, Recherche innovante à méthodes mixtes, Stratégies de survie, Gouvernance

Chercheuses du projet

Eva Swyngedouw (VUB) et Pernelle Godart (ULB)

Superviseurs du projet

Bas van Heur (VUB) et Mathieu Van Criekingen (ULB)

Nous tenons également à remercier chaleureusement les étudiantes qui ont participé au processus d’encodage : Chaïma Bakkali Tahiri, Larissa Pâques et Lina Achour.